Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 07:20

Hier 13 h 20,

alors que je suis scotchée à l'ordi à faire un petit jeu,

accompagné par mon petit café Cioccatino,

j'entends un moteur...

Non une voiture au bout du monde...

Paumé ?

Non c'est juste du jaune...

hey pas des gilets jaunes...

non c'est le véhicule de la poste qui...

oui qui s'arrête devant la maison...

Mon homme file découvrir à la boîte aux lettres une énième facture...

et là...

le voilà qui grimpe l'escalier et me dépose...

Surprise...

C'est Noël avant Noël...

Deux paquets mystérieux.

Hum bizarre,

je n'ai rien commandé,

non je n'ai pas profité des super promos du...

 du... "Black Friday"

encore moins celles du "Cyber Monday"

(que j'avais oublié dans mes palabres).

Ho ho...

je reconnais cette écriture...

Vite j'ouvre... le plus petit...

Un livre.

Yes magnifique,

en plus je suis en plein dans le thème à la costumerie en ce moment !

Il s'agit de

Très sympa, une foule d'infos.

Ensuite j'ouvre le plus gros...

toujours envoyé par la même personne...

Ha ha !

Je ne l'avais pas encore acheté...

le voici sous mes yeux...

et...

mais comment... il est...

dédicacé par l'auteur et du coup je n'aurais pas à le faire...

"à Sophie et Héloïse..."

(la suite est perso, ah ben non je ne vous dis pô tout !)

J'adore !

Merci Jacqueline et Domino pour cette attention.

Oui c'est Noël avant Noël

car dans mon soulier boîte aux lettres,

il y avait aussi ce livre

J'ai commencé à lire.

Comme d'habitude, extrêmement bien écrit...

Merci merci ma Jacqueline.

Tiens comme je vous cause lecture,

voici les deux derniers livres que j'ai dévorés...

"Vinci et l'ange brisé"

de Didier Convard

Extrait de la page internet du livre de poche :

"J'agis la nuit. Je me suis exercé si souvent que je pourrais voler la face de mes victimes les yeux fermés. Sept gestes tout au plus, sept interventions de mon scalpel suffisent pour retirer la figure encore tiède d'un homme. Je le laisse là, gisant et grimaçant, pareil à une créature que le diable aurait déjà commencé à dévorer. Ainsi le découvrent les passants, la police, ses parents... On m'a surnommé le « voleur de visage ». D. C.

1494. Milan, Venise, Florence, trois glorieuses cités de la Renaissance aux murs tachés de sang. De monstrueuses créatures abandonnent dans les rues des corps écorchés. La peur grandit et la rumeur enfle… Le jeune Léonard de Vinci serait-il impliqué dans ces crimes sordides ?"

Pour la fan de Léonard de Vinci que je suis depuis petite,

c'était comme un délicieux bonbon à savourer...

Et puis celui-ci

"L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard"

d'Isabelle Duquesnoy

Victor Renard n'a jamais eu de chance avec les femmes. A commencer par sa mère, l'épouvantable Pâqueline, qui aurait préféré que son frère jumeau lui survive. Puis Angélique, la prostituée, qui se moque de sa difformité et de sa "demi-molle". Mais Victor échappe à sa condition : il devient embaumeur. Quelle meilleure situation ? Après la Révolution, les morts ne manquent pas dans Paris...

 

Et maintenant que j'ai lu ce livre,

la couverture prend tout son sens...

J'ai adoré et appris plein de choses.

 

Et voilà je remonte le temps avec mes lectures.

Tous gorgés de références historiques.

Sur ce les Zamis,

je vous souhaite une très belle journée !

Partager cet article
Repost0
1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 06:09

Comme une horloge interne,

une clochette, un "packing" résonnent

et me réveillent toujours à la même heure : 4 h

Là, les cogitations commencent.

J'écoute, tu respires et ronfles à mes côtés, tout va bien.

Et puis je repense à ma journée d'hier,

pas comme les autres puisqu'elle était entre filles, entre mère-fille.

Oui c'est toujours un grand bonheur

de partager ces moments-là avec toi ma fille.

Je me suis assise à tes côtés, me suis laissée conduire

et menée de boutiques en boutiques.

Partagé aussi ton désarroi face au miroir dans la cabine d'essayage,

j'ai eu de la peine, mais tu vas la trouver la robe de tes rêves...

Oui à force de penser, je me suis levée,

j'ai attrapé le plus discrètement possible ma paire de lunettes et mon livre.

J'arrive à la fin.

Le chat collé sur mon ventre avec sa collerette géante,

je jongle avec ma vision sur mon bouquin

et ses grands coups de tête pour faire câlin,

pas simple.

Les phrases défilent, le mot "Fin" apparaît,

mais... ce n'est pas tout à fait terminé.

Il y a la petite note habituelle de cet auteur..

Et là bimbamboum, me v'là toute chamboulée...

une larme puis...je n'y vois plus rien...

Touchée en plein coeur...

Non... quelqu'un qui ressent les mêmes choses...

un homme de surcroit... (Gilles Legardinier)

"Quelqu'un pour qui trembler"

ces dernières pages m'ont retournée comme une crêpe,

frappée dans cette putain sensibilité que je n'ose jamais exprimer totalement...

en voici quelques-unes si vous avez le courage de les lire, c'est bien

sinon vous ratez peut-être quelque chose

Gilles Legardinier "Quelqu'un pour qui trembler"
Gilles Legardinier "Quelqu'un pour qui trembler"
Gilles Legardinier "Quelqu'un pour qui trembler"
Gilles Legardinier "Quelqu'un pour qui trembler"
Gilles Legardinier "Quelqu'un pour qui trembler"

Gilles Legardinier "Quelqu'un pour qui trembler"

Tout est là,

oui je tremble pour ceux que j'aime...

Depuis toujours.

Toi que je regarde vivre avec admiration

et que j'écoute respirer la nuit

avec plus d'attention encore depuis ce mois de mai 1992...

Mes enfants que j'aime voir avancer et qui m'ont aidée à grandir aussi,

mes soeurs, mes frères et leur moitié,  nièces et neveux

(même si certains m'ont effacée de leur vie

comme on efface d'un revers de main

des mots écrits à la craie sur un tableau noir)

 ma famille qui se réduit chaque jour,

ma poignée d'amis fidèles, et ceux qui le deviennent

(notamment au 18, à la couture)

oui je "tremble" pour vous aussi.

Je pense à vous souvent, plus que vous ne pouvez le penser,

j'aimerais tant vous savoir heureux,

mais je décèle chez tous ce petit grain de sable qui fait que

rien ne va totalement...

Je n'y peux rien.

Oui la vie est belle, extrêmement riche et intense.

Bon je ne vais pas m'éterniser sur la question.

Juste que..

je vous aime.

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 06:38

Ah la corvée des courses...

Oui mais...

trop bien lorsque tu découvres à l'entrée du magasin

un présentoir à B.D. qui pète le rose bonbon,

et sent déjà la rigolade à plein nez....

Je suis comme une ado,

et ce numéro 15... fait irrésistiblement le saut vers mon caddie.

Achetée au départ pour nos enfants il y a plusieurs années,

cette B.D et son petit héros à la mèche blonde me fait rire.

Nous avons tous les albums.

Vite rentrée, courses déballées, rangées,

hop un petit café et se poser pour ouvrir

ce livre qu'on ouvre... comme un bonbon...

Délicatement je tourne la page de couverture

et déjà le premier dessin me faire sourire...

Je déguste.

Ah quelle ambiance...

Tous ces personnages tellement bien observés,

on les a tous côtoyés un jour, c'est extra.

Ils sont tous là, les copines, les copains,

le meilleur ami,

la maitresse (qui me fait tant penser à ma prof de latin !),

les fêtes, la récré, les problèmes de société etc...

48 pages de bonheur pour des fous rires en pagaille !
Je vous parle là de "Titeuf" et la sortie de "à fond le slip".

Il grandit lui aussi, vit avec son temps et le téléphone,

aborde des sujets parfois délicats toujours avec ce petit soupçon d'humour.

A lire, relire, regarder, observer

car mes éclats de rire sont aussi pour les détails,

même en arrières plans il y a des petites merveilles à découvrir.

Quant au texte... des petites perles.

Ouaip j'adore et ça fait du bien !

Merci Zep !

Tchô les Zamis belle journée à tous.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 04:45

Ah insomnie quand tu nous tiens !

Même pas mal !

Nah !

M'en fout j'avais de la lecture et mon gros chat ronronnant sur mon ventre...

Souvenez-vous, je vous avais parlé de ce livre

Insomnie

que je dégustais comme un bon gros croissant au beurre...

lien vers l'article

Ayant aimé l'écriture et le style de l'auteur (Nathalie HUG)

tic tic tic... merci internet, je trouve qu'elle a écrit

deux autres romans que je note sur un bloc.

Ni une ni deux, mon homme trouve mon petit pense-bête

et me les commande !

Merci mon Amour.

 

J'ai donc lu cette nuit les 119 pages de

Celui-ci (*)

 

Insomnie

Je ne l'ai pas lâché,

lu d'un trait,

mais dégusté

comme un tablette de chocolat au lait Côte d'Or aux noisettes, raisins...

(oui une entière ne me fait pas peur !)

et surprise par la fin inattendue...

Très émouvant.

 

Incroyable le week-end est déjà  là...

Plus que 4 représentations pour la Cinéscénie...

 

Vous faites quoi aujourd'hui ?

Moi ?

Certainement traîner mes savates dans les allées du Grand Parc du P....

cet après-midi.

 

Bonne journée les Zamis

 

(*) Résumé au dos du livre :

Petit garçon étrange, Adrien guette chaque semaine

l'arrivée du père de sa demi-soeur,

dans l'espoir de recueillir un regard, une parole ou un geste tendre.

S'il rêve d'un papa, Adrien veut surtout percer le secret de sa naissance,

secret qu'il croit enfermé dans une boite rouge, cachée hors de sa portée.

Le jour où sa mère se fait renverser par une voiture

et se transforme en "tas-de-fraises-à-la-crème",

la possibilité d'une vie différente s'ouvre à lui.

Mais Adrien, l'enfant-rien,

peut-il vraiment trouver sa place dans une famille qui n'est pas la sienne ?

 

Livre de poche n°32496

5,10 €

 

Mais je peux vous les prêter !

Partager cet article
Repost0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 08:05

Orages cette nuit,

endormie vers 5 h du mat',

heureusement bouquin (*) passionnant.

que je lis,

que je savoure comme je dégusterais un bon gros croissant au beurre,

doucement, petit morceau par petit morceau

de peur qu'il ne soit trop vite terminé...

(forcément dès que ça cause médecine...)

Donc...

Tête un peu en vrac ce matin,

un peu comme le laurier rose et le hamac trouvés retournés.

 

Continuons mon expo de plateau.

Voici number 9

tons blanc et bleu marine

dimensions 26 cm x 13 cm

Plateau matriochkas n°9
Plateau matriochkas n°9
Plateau matriochkas n°9

 

A demain.

Bonne journée à tous

(*) Mon bouquin du moment

 

1, rue des petits-pas

Nathalie HUG

Collection livre de poche n°33714

prix conseillé 7,60 €

 

Résumé chez mon libraire conseilleur favori...

c'est par ici

 

 

Plateau matriochkas n°9
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Sophie, Matriochkas et Vitrines.
  • : Ce blog est principalement consacré à deux de mes passions : la confection de vitrines miniatures et création de poupées russes. Mais aussi mon livre de partage d'idées bricolages, mon défouloir, mon "fouzitou".. mon lien avec ma famille, mes amis et tous autres qui seront les bienvenus.
  • Contact

Nombre de visites

un compteur pour votre site

Recherche

Ma boutique en ligne