Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2022 6 24 /12 /décembre /2022 11:46

11 h 46,

je remonte de ma cuisine,

tout est prêt ou quasiment.

Voyons ce que l'on va déguster comme mets exceptionnels

dans notre humble demeure...

En entrée, peut-être un peu de foie gras,

fait maison grâce à la merveilleuse recette hyper méga simple de Bernard, pour cette fois j'ai choisi la méthode n°2.

par ici la recette

Ensuite, un poulet fermier !

que je vais cuisiner comme une pintade :

la recette ici

qui sera accompagné d'une purée de marrons

et de quelques pommes noisettes pour le côté bien gras,

parce que "le gras c'est la vie",

et que c'est le régal des enfants

(les pommes noisettes pas le gras... quoique !)

Ensuite vous prendrez bien un peu de fromages non ?

Ouiiiiii c'est fête !

Enfin vient le dessert...

Il y aura une tarte au citron, ce qui était prévu,

qui est terminée mais qui a eu un peu chaud au crâne,

vu que mon grill de four s'est mis à déconner...

forcément un jour où il ne doit pas le faire ce con !

Ouf ! je surveillais de près, évité la cata et terminé au chalumeau.

Et puis un imprévu...

Un dessert imprévu.

Tout ça parce que l'on causait avec fifille d'une compote de pommes-châtaignes de Andros qui est trop bonne et que le pot se vidait bien trop vite et que bientôt nous n'en aurions plus, que nous étions déjà en manque, qu'il était hors de question de fréquenter le moindre hyper marché, c'est là que d'un coup j'ai réalisé que dans le fond du placard traînait une boîte de pâte de marrons confits acheté avec mon Onton, et que comme on avait des pommes qui végétaient dans la corbeille à fruits, ben que je me suis dit que je pourrais bien tenter avec ces deux ingrédients de reproduire la chose, qu'ainsi il me faudrait retourner à Tours voir Ontont et Tata pour racheter une nouvelle boîte de pâte de marrons

ainsi que de la crème de marrons d'ailleurs !

Cette phrase c'est pô du Balzac mais sur la longueur... si !

Allez compote en route... un délice, elle ne va pas faire long feu non plus.

Du coup, il me restait de la pâte de marrons... mon péché mignon...

ben... j'ai fait la bûche de maman marrons-chocolat !

La recette :

Faire fondre 250 g de chocolat avec 125g de sucre (perso je n'en ai pas mis cause que la pâte de marrons confits est déjà très sucrée...) dans le moins d'eau possible. Ajouter à ce mélange 125 g de beurre mou, un soupçon de rhum et pi c'est tout.

J'adore comme j'cause aujourd'hui.

Hop on roule dans du film alimentaire, et au frigo !

J'avais oublié que c'était si bon,

ben oui parce que j'ai goûté tout à l'heure...

J'ai fait une mini buche pour 4 personnes.

et comme il me restait les jaunes d'oeufs de la meringue de la tarte au citron, ben j'ai fait une jolie crème anglaise pour accompagner cette bûche.

Quand je suis lancée, on ne m'arrête plus, la gourmandise me fait voyager.

Voilà, tout le monde se repose dans le haut du frigo

et moi ?

je rends mon tablier pour le moment, on verra la suite ce soir.

Ah j'allais oublier...

Je traficote un truc aussi...

regardez...

Mais que se cache-t-il dans cette casserole ?

Ah ah, mystère...

Bon c'est Noël je vous dis tout.

J'avais trop de marrons entiers...

Il m'est venu une idée...

Je me suis lancée dans...

les marrons glacés !

Cela prendra plusieurs jours, c'est assez long mais facile,

je vous en reparle bientôt avec la recette quand ils seront prêts,

et bons !

Et chez vous ?

ça roule ?

Bon réveillon et joyeux Noël à tous

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2022 6 03 /12 /décembre /2022 11:32

Ouh la ouh la, deux jours sans rien sur le blog...

Normal, jeudi, il faisait si beau,

que j'ai fait une petite escapade vers l'océan.

Il y avait tout  pour réjouir mes mirettes.

Une mer bien formée, un ciel limpide d'un bleu profond,

 des couleurs incroyables, un petit vent et air frais bien revigorants.

Photos ? Oui sur le téléphone !

Mon vendredi fut consacré aux courses et à ma couvrante

Magnifique sauf que...

sauf que quoi ?

Ben y'a un "schmole"

(prr sait pô comment que ça s'écrit... si quelqu'un peu m'éclairer...)

y'a un truc (rrrrhhhoooo on ne dit pas truc...)

bref il y a une boulette !

Saurez-vous la trouver ?

Au secours, je ne vois que ça, et je vais donc...

défaire !

Sinon en ce samedi matin, j'étais...

non pas à la couture, mais en cuisine.

Fifils et Chouchoute viennent passer la journée donc Bibi aux fourneaux.

Tarte à l'oignon, quiche lorraine et crumble poires/pommes chocolat.

Miam,

d'ailleurs je vous donne la recette de la tarte à l'oignon,

une tuerie

 

Samedi 03 Décembre 2022 : la tarte à l'oignon

Allez les Zamis, je file préparer une salade

et vous souhaite un très bon week-end

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2022 6 05 /11 /novembre /2022 11:54

Ouh là...

J'arrive à l'heure du repas !

Levée un peu tôt ce matin pour ne pas louper

le match de rugby des bleues, en demi-finale de la coupe du monde.

Quel joli match contre la Nouvelle-Zélande,

même si la défaite d'un tout petit point (25 - 24)

met un terme au titre suprême.

Bien joué les filles et bravo, j'ai bien vibré !

Rendez-vous la semaine prochaine, samedi 12,

elles affronteront le Canada pour une troisième place.

Hum a priori cela se jouera à... 4h 30 du matin !

En attendant, ce soir il y a...

ben oui un autre match mais avec les hommes

France - Australie.

Je reviens sur le crumble fait hier puis testé et approuvé :

c'est une tuerie !

Voici le lien vers la recette d'une simplicité...

Merci Bernard !

Bon week-end à tous.

Rendez-vous lundi matin

ou demain pour la photo du dimanche.

Il y a eu Trintignant... puis Anouk Aimé...

qu'est-ce qui pourrait bien relier les deux...

Facile non ?

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2022 4 03 /11 /novembre /2022 08:54

Hey les Zamis, bonjour !

La journée commence bien, il pleut...

Vous l'avez remarqué, petite pause hier sur le blog.

Pause involontaire, je n'ai pas eu le temps...

Matin : les courses pour se nourrir (et oui il faut bien)

et v'là ti pô que chez le primeur, je tombe sur de magnifiques coings.

Ouille ça fait mal ! Je craque et en achète trois.

Dès mon retour à la maison,

hop hop hop, je cherche ma recette,

que je ne trouve pas !

Allez, ce sera du free style.

Je frotte les coings avec un chiffon propre,

je les lave et les coupe en quatre.

J'ôte juste les pépins et les extrémités noirâtres

(non je n'épluche pas, n'enlève pas non plus le trognon),

 je mets le tout dans la cocotte-minute.

Hop cuisson 15 minutes.

Je les égoutte et les laisse refroidir un peu,

je n'aime pas du tout me brûler les doigts !

Hum tout ce bon jus qui s'écoule...

oh mais dis-moi donc, tu ne ferais pas une petite gelée avec ça ?

Oh oui avec plaisir.

En allant sortir mon sucre du placard,

je retrouve un petit pot de coulis de fraises,

reçu en remerciement de ma fidélité chez le primeur,

ne sachant qu'en faire car trop liquide, je l'avais oublié là.

Ben voilà, mon gars, tu vas me servir, je vais faire "oune créazione"

(à prononcer comme Dali).

Allez je pèse :

698 grammes de jus plus 200 grammes de coulis,

du sucre environ 600 grammes,

et hop on mélange, on cuit 10 minutes et le tour est joué !

Pendant ce temps, j'ai passé à la moulinette mes quartiers de coings,

pesé la purée obtenue, mis le même poids de sucre, un peu de jus de citron

et hop cuisson aussi

 

Po po po po poooooooo

mais qu'est-ce que ça sent bon !

Pendant que la cuisson de ma pâte de fruits se poursuit,

il est temps pour la  mise en pots de la gelée...

Waouh si c'est aussi bon que beau...

La pâte se détache parfaitement de la casserole,

je la déverse dans un plateau garnit de papier sulfurisé,

râpe un soupçon de zeste de citron sur une partie et c'est terminé.

Il faut maintenant attendre le refroidissement total

et laisser ensuite reposer deux jours à l'air libre.

Miam, j'ai déjà envie de croquer dedans !

Ensuite, je découperais des carrés que j'enroberais de sucre.

Hum tiens le reste de gelée mis dans la coupelle a refroidi et pris.

Je pourrais bien goûter non, après tout ce travail, je le mérite bien.

Allez zou cuillère...

Po po po po poooooo

c'est  une tuerie !

Les Zamis, je vous laisse sur votre faim et vous dis

à demain !

Pssttt...

si j'avais réfléchi cinq minutes... j'aurais cherché sur le blog... car je vous ai déjà parlé et donné le déroulé de cette pâte de fruits...

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 07:17

Ouh, allez ma poule, il faut reprendre le train-train des publications...

Les automatismes sont là :

mise en place de la carte Sd de mon fidèle appareil photo,

consultation de ce qu'elle renferme...

Petite cogitation sur le choix de ce qui va m'inspirer ce matin.

Tiens c'est vrai, parlons gourmandise.

Au mois d'octobre,

j'ai entrepris de tailler le vieux pommier au fond du jardin,

il croule sous les pommes qui ne sont guère attrayantes.

Monter, descendre, déplacer l'échelle, la caler, remonter,

manier la scie et se muscler les bras par la même occasion,

 la tronçonneuse ?

ça me fout un peu les chocottes dans cet arbre un peu fragile...

Au sol je ramasse toutes ces petites pommes, en goûte une...

puis deux... hum elles sont plutôt bonnes...

Dommage de donner ça aux moutons ou à Joséphine...

Oui mais les éplucher... bouh quelle épreuve !

Mais...

Ding idée...

Un petit clic sur internet confirme que l'on peut faire cuire avec la peau...

Les brouettes de pommes se remplissent,

je tries les plus belles, c'est-à-dire celles qui ne sont pas pourries !

Ensuite direction mon laboratoire d'expériences culinaires,

autre nom de ma cuisine,

et c'est parti pour une longue matinée de "compotage".

Primo, je mets les pommes à tremper, puis les lave.

Les pommes

ensuite, nous (oui mon homme est venue à la rescousse...)

coupons de gros morceaux sans les trognons,

et je fais cuire en cocotte minutes.

Les pommes

Une fois cuites,

je les mets à égoutter dans une passoire pour avoir

une belle compote un peu épaisse, je n'aime pas la compote liquide...

 

Les pommes
Les pommes

Puis hop dans le moulin à légumes,

et là tu parfais ta musculature, tourne tourne tourne...

Les pommes

Et voilà, facile, simple, efficace.

Je me retrouve avec deux récipients plein,

un de compote et un de jus égoutté...
 

Les pommes
Les pommes

Je mets en pot la compote pour les stériliser mais avec ce jus...

Tiens je pourrais bien faire une petite gelée non ?

J'en ai à peu près 850 grammes

(oui j'ai fait beaucoup de compote !)

Normalement on met le même poids de sucre,

je n'en mettrais que 75 %

et puis qu'est ce que je pourrais bien ajouter...

oh tiens j'ai du gingembre frais au frigo...

Allez on teste,

j'en mets... un bon gros morceau que je râpe.

Hop cuisson environ 10 minutes, ça prend vite !

Je mets en pots et le tour est joué !

Les pommes

Certaines ont déjà eu le privilège, ou le courage de déguster,

c'est absolument délicieux.

Depuis, j'en ai refait,

puisque j'avais entreposé les pommes en cageots, vu la quantité...

Par contre, je n'enlève même plus le trognon !

Je coupe en quatre, on voit tout de suite s'il y a du monde à l'intérieur,

ou si elles sont abimées,

et hop on cuit direct !

Sur ce les Zamis, bonne dégustation virtuelle,

bonne journée et à demain !

Partager cet article
Repost0
11 mai 2021 2 11 /05 /mai /2021 05:30

Dernière étape de notre fraisier,

il vous faudra environ 500 g de fraises, plutôt de petite taille,

rincées, séchées et équeutées.

200 g de pâte d'amande (verte ou rose ou blanche ou... les trois !)

le montage

  • Découpez la génoise en deux,

mettez sur un plat la partie inférieure

et imbibez-la au pinceau avec le sirop au kirsch (ici à droite)

  • Disposez la bande de rhodoïd (visible sur la partie de droite)

sur le pourtour (ou votre carton recouvert d'alu)

  • Recouvrez-la avec la moitié de la crème mousseline

 

  • Disposez par-dessus soigneusement et bien serrées, les fraises entières

sauf sur le bord, je coupe les fraises en deux

  •  
  • Etalez la seconde moitié de la crème sur les fraises

  • Déposez le second disque de génoise par-dessus

et imbibé-le de sirop, appuyez légèrement.

  • Facultatif : Je dépose sur le dessus une assiette plate ou un carton recouvert d'alu et un poids puis je mets au  frigo jusqu'au lendemain.

 

Le lendemain, une heure ou deux avant de servir,

Découper un cercle de papier à la dimension de votre génoise.

Etalez la pâte d'amande avec un rouleau à pâtisserie,

(mon astuce : j'étale entre deux feuilles de papier sulfurisé

légèrement saupoudré de sucre glace)

déposez votre cercle de papier dessus.

découpez le pourtour et réservez au frais, surtout pas au frigo

ce qui abîmerait la pâte d'amande.

Dans les chutes de pâte, découpez des feuilles, façonnez des fleurs.

(mon autre astuce pour que cela ne colle pas :

un peu d'huile d'amande douce sur le fil du couteau

et sur le bout des doigts...)

Juste avant de servir, déposez ce disque de pâte d'amande sur le gâteau,

décorez de feuilles en pâte d'amande ou de fraises.

Laissez votre imagination vous inspirer et vous guider

hop une bougie...

et c'est prêt !

Bonne dégustation les Zamis.

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 06:06

Happy birthday ma Couz !

 

Nouvelle étape de notre le fraisier,

la crème,

à faire la veille de votre dégustation.

Il vous faut :

(sauf le kirsch et un des sachet de sucre vanillé déjà utilisés pour le sirop)

Crème pâtissière

sortez le beurre du frigo (les 70 g doivent être à température ambiante)

  • Mettez à bouillir le lait
  • Dans une terrine, mettez les deux oeufs entiers, le jaune,

100 g de sucre et le sachet de sucre vanillé.

  • Fouettez jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  • Incorporez la farine,

puis le lait brûlant versé en filet en fouettant vivement.

  • Versez la préparation dans une casserole, faites cuire à feu doux en remuant sans arrêt (gare aux grumeaux !)

et retirez du feu après quelques bouillons

  • Ajoutez 30 g de beurre par petits morceaux en remuant toujours.
  • Versez la préparation dans un bol

et filmez au contact ou remuez de temps en temps

(pour éviter la formation d'une "croûte sur le dessus)

Lorsque la crème est presque froide...

  • Dans une terrine, travaillez le reste du beurre (70 g) au batteur électrique (vitesse lente) pendant deux ou trois minutes

 

  • incorporez-lui la crème presque froide, cuillerée par cuillerée sans cesser de fouetter.
  • Travailler encore pendant environ trois minutes pour obtenir une crème légère et mousseuse et réservez au frais.

Passons au montage maintenant,

ah non ce sera pour demain !

Bonne semaine à toutes et tous.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 06:50

Joyeux anniversaire ma Fifille d'amour !

Oui ton fraisier est prêt,

d'ailleurs je pense que tu l'as vu dans le frigo...

Il ne passe pas inaperçu, il me semble que pour quatre, ça devrait le faire !

Quant à vous les Zamis,

je vous propose en plusieurs étapes,

la recette de ce fraisier délicieux.

Aujourd'hui la génoise et son sirop,

pour un moule de 20 à 22 cm maximum,

sinon il vous faudra doubler les proportions

ou votre génoise dans un plus grand moule sera raplapla !

Auparavant, je vous conseille de découper dans un carton,

un rond à la dimension du fond du moule,

mais légèrement inférieur,

parce que la génoise se rétractera en refroidissant,

cela servira à la fin, vous verrez.

Prévoir aussi, un cerclage pour le montage,

hauteur de 8 cm environ pour être sereine.

Lors de mes premières fois, je me servais d'une bande de carton fin

(8 cm de haut, longueur... le périmètre du moule)

recouvert de papier d'alu  et le tout scotché extérieurement,

désormais j'ai une sorte de rhodoïd transparent.

Vous êtes prêts ?

Pour la génoise :

à faire l'avant-veille de votre dégustation

  • Préchauffez le four thermostat 6 /180°
  • Beurrez généreusement le moule et saupoudrez-le d'un peu de farine
  • Tamisez les 135 g de farine (sauf si comme moi vous avez cette saupoudreuse magique que vous verrez plus bas en photo)
  • Faites fondre les 70 g de beurre dans une petite casserole sur feu très doux puis éteindre.
  • Dans une terrine, cassez les oeufs, ajoutez-y le sucre et une pincée de sel
  • Placer la terrine sur une casserole d'eau chaude (attention, le bain-marie ne doit pas bouillir ! )
  • Battez énergiquement le mélange au fouet

jusqu'à ce qu'il triple de volume, puis retirez la terrine du bain-marie

  • Ajoutez petit à petit la farine (que je tamise directement grâce à la saupoudreuse) dans la terrine en la mélangeant à la pâte.
  • Ajoutez de beurre fondu en l'incorporant délicatement, en soulevant la masse.
  • Versez le mélange dans le moule
  • et mettez au four pour 25 à 30 minutes. Surveillez et vérifiez la cuisson avec une lame de couteau qui doit ressortir sèche.
  • Laissez refroidir sur une grille avant de démouler.

Je profite généralement du refroidissement de la génoise

pour faire le sirop au kirsch.

Pour le sirop :

dans une petite casserole, 2,2 dl d'eau,

ajoutez 100 g de sucre plus un sachet de sucre vanillé

et mettez à bouillir quelques instants.

Eteindre sous la casserole,

ajoutez le kirsch

(2 cuil. à soupe ou plus... selon votre goût)

et laissez refroidir.

La suite demain avec la préparation de la crème mousseline.

Bon samedi et aussi...

Joyeux anniv' Vévé, que je n'oublie pas !

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 08:36

Comment reprendre le fil du blog ?

Voyons voyons...

Oh oui mais c'est bien sûr...

Hier était le jour de l'épiphanie.

J'ai déniché une recette de galette sur un blog.

J'ai donc testé pour vous, euh... pour nous surtout !

Hyper facile, méga bon voici le résultat

elle a un peu craqué sur le dessus mais niveau goût... une tuerie !

Une véritable frangipane de boulangerie :

crème pâtissière et crème d'amandes mélangées.

Vous aimeriez la recette ?

c'est par ici les Zamis

Franchement c'est simple, j'avais fait mes préparations pâte et crème la veille, monté la galette le matin pour quelle reste au frais,

pour la cuire en fin de journée.

Bonne dégustation virtuelle et à très vite.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 07:59

Hum temps gris... brouillassoux...

un peu de réconfort est attendu en salle 4...

Ok ok j'arrive avec une douceur.

C'est la pleine saison des poires.

Hum miam quel fruit délicieusement juteux,

délicatement sucré, tu en fous partout quand tu l'épluches

et que tu la manges, ce n'est point grave car

Oh qu'c'est bon !

Lorsqu'une envie de gâteau se fit ressentir sur le coup de 11 hier matin.

En avant les gamelles !

Oui mais que vais-je faire ?

Clic clic clic...

recette trouvée sur le net, impec, facile, rapide.

Faites chauffer le four 180°...

Ingrédients :

100 g de sucre

2 cuillerées à soupe d'eau et le jus d'un demi citron pour faire un caramel dans le moule de 22/23 cm.

puis dans une jatte, dans une jatte en bois,

oh pardon je m'égare je chante comme dans le film Peau d'âne...

3 oeufs battus avec 120 g de sucre,

150g de farine, une demi cuillerée à café de levure chimique

et une pincée de sel,

 pour terminer, un peu de gras, parce que le gras c'est la vie...

150 de beurre fondu.

Épluchage des poires, divisions des belles en quatre.

Positionnement dans le moule en forme de rosace,

recouvrir de la préparation

et hop au four pendant 45 minutes environ.

Démoulage à chaud.

et... bonne dégustation les Zamis.

Je confirme, c'est une tuerie ce gâteau !

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 10:30
Mardi 15 septembre 2020 suite

Alors ?

Bien mijoté ?

Vous avez trouvé ?

il s'agissait du reflet de mon carrelage de cuisine

dans un couvercle en inox

Mardi 15 septembre 2020 suite

Mais, tiens, que se cache-t-il sous ce couvercle ?

Et si pour une fois,

nous remontions de temps.

Je pars à l'envers...

une explication, un déroulé inversé !

ici est la fin...

Pour voir dès le début il vous faudra scroller à la fin de l'article...

Bonne dégustation

c'est cuit !

Et voilà, après 20 minutes de cuisson à feu très doux,

Mardi 15 septembre 2020 suite

pour dorer l'autre côté...

vous pourrez retourner la bête en fin de cuisson

Si vous aimez le risque,

Recouvrir d'un couvercle pour la suite de la cuisson

(le fameux qui donne de beaux reflets...)

Mardi 15 septembre 2020 suite

dans laquelle vous aurez versé un filet d'huile d'olive

Versez la préparation dans une poêle bien chaude,

Mardi 15 septembre 2020 suite

Ajoutez les blettes à votre préparation

Mardi 15 septembre 2020 suite

et fouettez

sel, poivre

mélangez, la crème fraîche, le lait, les oeufs, le fromage,

Dans un saladier,

Mardi 15 septembre 2020 suite

15 cl de crème fraîche,

10 cl de lait

100 g de fromage rapé

3 oeufs

du sel et du poivre

il vous faudra...

Pour ma recette de flan aux blettes,

Mardi 15 septembre 2020 suite

(perso, elles ont égoutté tout l'après-midi !)

Les laisser bien égoutter pour éviter la détrempe au moment de la cuisson

Je fais au pif !

puis les faire cuire à la vapeur pendant plus ou moins 5 minutes.

Tout d'abord, il faut découper les côtes et le vert en morceaux,

on relit l'article de bas en haut !

(tout le monde suit ?)

puisque nous arrivons à la fin de l'article qui est en réalité le début,

si vous avez lu en haut en bas,

du juste poêlé avec un peu de beurre.

alors je tente, cela me changera du gratin à la béchamel ou

Ben j'aime et j'ai trouvé cette recette sur le net,

bref, "les mal aimées" de la famille légume !

souvent délaissées,

 supposées insipides par certain

Les blettes ou bettes,

Mais que vais je faire avec,

j'ai envie de changement dans leur traitement habituel...

Merci ma Chanchan pour les blettes ou bettes de ton jardin !

vous lisez en remontant !

Ici donc est le début de la recette,

Non mais Soso quelle prise de tête !

Oui les Zamis il faut lire cette recette de la fin vers le début !

N'importe quoi mais je me suis bien amusée aussi

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2020 4 03 /09 /septembre /2020 06:36

Ce matin, je ne me trompe pas dans la date,

nous sommes bien en septembre et non en août.

Merci Béa de m'avoir signalé la boulette.

Depuis mon article d'hier matin,

j'ai pu déguster mes yaourts rattrapés,

devenus épais par la combinaison nouveaux ferments et

de la cocotte minute stockée au soleil toute une journée.

Pa pa pa pa pa qu'ils sont bons ces "yaroutes" !

La texture épaisse est crémeuse à souhait,

pas acide du tout, une véritable petite douceur.

Moralité, je recommencerais de cette manière.

Sinon les Zamis, je vais rester dans les laitages ce matin.

Il y a quelques jours, je vous annonçais mon lancement

dans la fabrication de faisselle maison.

Cela a plus ou moins bien fonctionné

car le goût de la présure me gène un peu.

Oui mes papilles sont sensibles.

J'ai donc remis à égoutter ce caillé sauf que malheureuse que je suis,

j'ai oublié de le remettre au frigo !

Il est resté ainsi toute la journée à l'air ambiant.

Ben oui ma poule, arrête de faire mille choses et concentres-toi.

Du coup, mon caillé, bien détrempé commençait à fermenter légèrement,

mais le goût demeurait inchangé.

Hum que faire avec ça...

Pas trop envie de le manger ainsi, ni avec du sucre, ce goût de présure...

Oh mais tiens bim idée...

Hop là je te choppe deux trois ingrédients et me lance dans une nouvelle expérience.

Sel... Poivre...

une grosse gousse d'ail écrasée...

persil et ciboulette hachées, un peu de crème fraîche,

on mélange...

une mini-tranche de pain,

on étale la préparation et on teste...

Wahouuuuuuuuuuuuu une tuerie !

Du Boursin maison mais encore meilleur.

Mes hommes tombent dedans et son unanimes :

c'est délicieux !

Bien dans quoi vais-je me lancer désormais ?

Nous verrons bien au hasard de la vie.

Belle journée et à demain

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Sophie, Matriochkas et Vitrines.
  • : Ce blog est principalement consacré à deux de mes passions : la confection de vitrines miniatures et création de poupées russes. Mais aussi mon livre de partage d'idées bricolages, mon défouloir, mon "fouzitou".. mon lien avec ma famille, mes amis et tous autres qui seront les bienvenus.
  • Contact

Nombre de visites

un compteur pour votre site

Recherche

Ma boutique en ligne